Accueil > Articles > Syrie : "Ces frappes étaient attendues. Le Président de la République les avait annoncées en indiquant les lignes rouges à ne pas franchir."